Réduction des déchets

Aujourd’hui nous produisons en moyenne un kilo de déchets par jour et par personne : 2 fois plus qu’il y a quarante ans. Avec la raréfaction des matières premières, l’accroissement des gaz à effet de serre, des exutoires (centres de stockage, incinérateurs….) qui arrivent à saturation et la difficulté à en ouvrir de nouveaux, il est temps d’apprendre les bons gestes pour réduire facilement nos déchets au quotidien.

Malgré le développement de nombreuses infrastructures, le risque de manquer d’installations de traitement des déchets augmente.

Par ailleurs, le traitement des déchets ménagers représente un coût financier très lourd. Ce coût comprend, la collecte, le transfert, le tri et le recyclage, l’élimination des déchets dans des centres spécialisés.

Réduire les déchets ménagers représente une importante source d’économies de matières premières. Les emballages, mais aussi les produits à usage unique ou les gadgets multiples que nous consommons en masse sont souvent issus du pétrole. Les minerais précieux qui se trouvent au cœur de nos appareils hi-fi ou informatiques sont autant de ressources épuisables qu’il faut gérer avec soin. On connaît la quantité de ressources naturelles nécessaires à la production des biens de consommation : c’est la notion de « sac à dos écologique ».

Par exemple :

  • une brosse à dent : 1,5 kg de ressources naturelles
  • un téléphone portable : 75 kg
  • une puce électronique de 0.09 g : 20 kg
  • un ordinateur : 1,5 kg

La réduction des ordures ménagères représente un enjeu clé en termes d’environnement, de santé et d’économie.

La réduction des déchets permet de limiter la consommation de ressources non renouvelables, de limiter les rejets de gaz à effet de serre (GES), de s’inscrire dans la cohérence des politiques de l’UE…

Au niveau local, la réduction des déchets permet de limiter le recours à l’enfouissement ou à l’ incinération et de maîtriser les coûts

Pour participer à son niveau, Plaisir en Transition a créé une commission pour réfléchir à cette problématique, envisager les solutions que nous pourrions mettre en place et les alternatives que nous avons.

C’est dans ce contexte que nous avons lancé les actions suivantes :

Projets dans les cartons :

  • Action suremballage dans des supermarchés
  • Faire une pétition (à des producteurs pour réduire les emballages…)
  • Actions dans les écoles
  • Campagne de ramassage de déchets
  • Campagne de ramassage de mégots
  • Demander à la mairie de mettre des panneaux « ne pas jeter les déchets/les mégots »
  • Actions autour du compost :
  • Organiser des Conférences
  • Organiser des projections de films suivies de débats

Et qui n’attendent que vous pour se lancer !!!

Vous avez peut être encore d’autres idées ?
Rejoignez la commission en contactant Camille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s